newsletter

ABCfeminin.com, le magazine féminin en ligne des femmes futées et créatives.



ligne/forme

Quand la minceur passe par la technologie : laser, cryothérapie, palper-rouler...

Laser, cryolyse, radiofréquence, ultrasons, aspiration-percussion...




La composition du tissu graisseux et les causes de l’embonpoint

Quand la minceur passe par la technologie : laser, cryothérapie, palper-rouler...
Le tissu graisseux d'un corps adulte est composé de plus de 25 milliards de cellules, soit 15 à 20 % du poids global, ce qui donnent la mesure et l’envergure de l’ennemi à combattre.

Les adipocytes qui constituent la masse graisseuse ont la capacité d’accroître leur volume de graisse jusqu'à multiplier leur taille par 20, c’est la lipogenèse. Ils se gonflent de triglycérides qui proviennent de la captation du glucose et des lipides contenus dans les ingrédients alimentaires.

Ces triglycérides, transformés en acides gras, sont ensuite utilisés par l’organisme selon ses besoins, et les cellules se vident, c’est ce qu’on appelle la lipolyse.

Les cellules graisseuses remplissent d’autres rôles en se comportant comme des glandes endocrines capables de synthétiser des hormones, notamment la leptine régulatrice de l’appétit, mais aussi des œstrogènes, du cortisol, des peptides...

Dans les situations de surpoids et d’embonpoint, l'augmentation du volume ou "hypertrophie" des adipocytes est provoquée par deux phénomènes : les dérèglements nutritionnels, parfois hormonaux, et la sédentarité.

Quand il y a déséquilibre entre les calories absorbées et celles qui sont consumées, les cellules graisseuses ne se vident plus suffisamment et le poids augmente inéluctablement.
image_9.png image.png  (24.62 Ko)
image_19.png image.png  (24.62 Ko)

Le métabolisme en question

Quand la minceur passe par la technologie : laser, cryothérapie, palper-rouler...
Le métabolisme, c’est la consommation d’énergie nécessaire pour produire l'ensemble des réactions chimiques du corps.

Celles-ci sont mises à contribution notamment pour transformer les matières ingurgitées en énergie nécessaire pour maintenir l’organisme en vie et capable de remplir ses diverses activités.

Plus on avance en âge et plus le métabolisme ralentit. Le corps consomme alors moins de calories.

Si les habitudes alimentaires ne changent pas, que l’on mange toujours autant tout en se dépensant moins, avec un métabolisme de moins en moins "énergivore", la graisse ne s’élimine plus suffisamment et les kilos s’accumulent. On se trouve alors face à des accumulations locales, sur l’abdomen, les hanches, les cuisses... d’excès graisseux. On parle de lipodystrophies.

Dans les cas d'obésité aggravée, on constate de plus une hyperplasie, c’est-à-dire la mise en route d’un processus qui active des masses de cellules pré-adipocytaires inactives et les transforme en adipocytes capables de stocker du gras, ce qui accentue la difficulté à réduire la masse graisseuse.
image_10.png image.png  (24.62 Ko)
image_18.png image.png  (24.62 Ko)

Des technologies avancées pour réduire la surcharge graisseuse

Quand la minceur passe par la technologie : laser, cryothérapie, palper-rouler...
Les adipocytes en situation de surcharge graisseuse sont la cible prioritaire des recherches sur l'amincissement global et localisé.

À côté de traitements chirurgicaux d'élimination de cellules graisseuses, avec un mode opératoire qui nécessite une hospitalisation comme la liposuccion, différentes technologies minceur moins invasives sont développées et proposées dans les instituts de beauté.

Deux des principaux axes de recherche actuels en matière de technologie de la minceur sont le traitement par le chaud avec le laser et par le froid avec la cryothérapie. La technique du palper-rouler évolue aussi pour sa part vers une technologie à double action : minceur et fermeté.

L'amas de graisse s'accompagne généralement chez la femme de cellulite et d'une dégradation de la fermeté de la peau contre lesquelles des solutions minceur tentent aussi de remédier par des solutions adaptées.

Ces technologies sans anesthésie et sans chirurgie, donc sans les suites opératoires douloureuses, sont déclarées efficaces sans régime, mais des excès alimentaires répétés remettront bien évidemment en question les résultats.
image_11.png image.png  (24.62 Ko)
image_17.png image.png  (24.62 Ko)

Dangerosité des technologies d’amincissement non invasives et précautions

Dangerosité des technologies d’amincissement non invasives et précautions
Les méthodes d’amincissement par destruction des cellules graisseuses - ou "lyse adipocytaire" - non invasives pratiquées dans les instituts de beauté ne sont pas considérées comme des actes médicaux.

C’est le cas de la radiofréquence, le laser, les infrarouges, les ultrasons localisés, ainsi que d’autres techniques plus invasives telles que le laser transcutané sans aspiration de la graisse ou l’injection de produits chimiques ou de gaz carbonique dans le tissu adipeux.

Si le développement de ces technologies minceur donne lieu à des études spécifiques par les équipes de conception, il n’y a guère de publications scientifiques indépendantes disponibles sur une efficacité démontrée à long terme de ces techniques de lipolyse.
 
Ces méthodes mal appliquées peuvent comporter en outre des risques d’infections bactériennes, d’allergies ou encore de nécrose par mort cellulaire dans les tissus ciblés nécessitant a posteriori une intervention chirurgicale.
image_12.png image.png  (24.62 Ko)
image_19.png image.png  (24.62 Ko)

Les risques de complications

Quand la minceur passe par la technologie : laser, cryothérapie, palper-rouler...
En 2011, suite à une vingtaine de cas de complications graves liés à ce type d’actes, la Haute Autorité de la Santé a été amenée à reconsidérer la dangerosité et a interdit toutes ces méthodes d’amincissement internes et externes.

La destruction des cellules graisseuses par liposuccion chirurgicale – la technique de référence - et les procédés manuels d’élimination des surcharges graisseuses par des massages, sont restés quant à eux autorisés.

Cette décision a ensuite été révisée par le Conseil d'État et rapidement, l’interdiction de mise en œuvre de ces pratiques d’amincissement a été levée.

Il n’en demeure pas moins que de nombreuses contre-indications sont à prendre en compte. Il s’agit notamment, selon les cas, de la grossesse (par principe de précaution), des problèmes circulatoires, du diabète sévère, des cicatrices récentes...
 
Une supervision directe par un médecin qui engagera sa responsabilité est recommandée.
image_13.png image.png  (24.62 Ko)
image_20.png image.png  (24.62 Ko)

SOMMAIRE : les techniques minceur sans chirurgie

Quand la minceur passe par la technologie : laser, cryothérapie, palper-rouler...
Le métabolisme en question
Des technologies avancées pour réduire la surcharge graisseuse
Dangerosité des technologies d’amincissement non invasives et précautions

 

Un palper-rouler spécial fermeté : l’aspiration-percussion (en cours)


< retour introduction 'techniques minceur sans chirurgie'
 
image_13.png image.png  (24.62 Ko)
image_21.png image.png  (24.62 Ko)



Chris Halusiak











retour TOP





Horoscope/Météo

horoscope du jour

> consulter
les prévisions du jour


météo Paris

NUMEROLOGIE sur ABCfeminin.com
Connaître votre chiffre de l'année
Numérologie : chiffre 1 Numérologie : chiffre 2 Numérologie : chiffre 3 Numérologie : chiffre 4 Numérologie : chiffre 5 Numérologie : chiffre 6 Numérologie : chiffre 7 Numérologie : chiffre 8 Numérologie : chiffre 9






SUDOKU
horoscope & météo







Coupes-Automne-Hiver-2016-2017
Coupes-Printemps-ete-2016
Coupes-Automne-Hiver-2015-2016
Coupes-Printemps-ete-2015
Coupes-Automne-Hiver-2014-2015
Coupes-Printemps-ete-2014
Coupes-Automne-Hiver-2013-2014
Coupes-Printemps-ete-2013



retour TOP